ESCL | Etoile Sportive des Cheminots de Longueau : site officiel du club de foot de LONGUEAU - footeo

Sébastien Leraillé: "Il va falloir être prêts à mourir sur le terrain"

8 décembre 2018 - 09:45

Nous avons rencontré Sébastien à la sortie de la séance d’entrainement qui a eu lieu vendredi soir. 

Sébastien, quel est ton sentiment à la veille d’un match de 8ème tour de Coupe de France ?

J’ai une grosse pensée pour une personne qui vient de décéder d’un AVC récemment. Il s’appelle Guillaume RAMOND. Il était un jeune éducateur dans le Vimeu. Sa sœur est une de mes collègues de boulot. C’est quelqu’un que j’ai connu quand je jouais à Friville escarbotin et aussi quand j’étais au collège à Gamaches. C’était quelqu’un qui respirait le foot. J’ai une grosse pensée pour lui car je n’ai pas pu aller au deuil. J’espère qu’on pourra lui dédier une victoire et pourquoi pas une qualification ce dimanche.

Pour écrire l’histoire d’un club, il faut écrire les chapitres et dans les chapitres il y a des contenus et dans les contenus, il y a de la matière à mettre. Surtout, nous aurons un match de foot à jouer contre une équipe qui est supérieure à nous sur le papier (l'équipe de Lannion évolue en N3 soit 2 divisions au-dessus). Il va falloir être prêts à mourir sur le terrain et à mettre surtout nos valeurs qui sont les nôtres depuis le début de saison et qui sont celles du club depuis des années.

Est-ce que ton effectif de départ est complet ?  

J’ai arrêté un groupe de 20 joueurs qui seront convoqués à partir de samedi. Tout le monde est là. On a récupéré la quasi-totalité de l’effectif.  Cela me permet d’avoir des multiples choix. Maintenant j’espère que j’ai fait les bons. J’espère que les garçons me rendront leur confiance comme moi je peux leur donner la mienne.

Quelles sont les particularités de ce prochain match de Coupe de France par rapport au tour précédent ?

J’espère que les jeunes du club vont répondre présents. J’espère qu’il y aura tout un peuple samarien derrière le club et les joueurs  de Longueau. On va en avoir besoin. On tombe face à une très belle équipe de Lannion malgré son classement. On va avoir besoin de tout le monde pour pousser les joueurs dans leurs ultimes efforts. J’espère qu’il y aura du bruit dans le stade et que les gens seront derrière nous. Ça serait bien d’écrire l’histoire du club mais aussi du foot samarien.

Qu’est-ce que le résultat de ce match va-t-il changer pour la suite ?

Personnellement, une victoire ou une défaite  ne vont rien me changer car lundi à 7h30 je serai à mon travail en train de brancarder des gens malades. Je ne pense pas que ça va changer la vie de mes joueurs. Par contre la victoire risque de ramener le club vers une autre ère. Quand tu as le bonheur de toucher les 32 ème de finale avec un club amateur ça génère beaucoup de choses .Aujourd’hui, il ne faut pas y penser. Il faut vivre le jour le jour, match par match et il arrivera ce qu’il arrivera. On a un président et des dirigeants qui ont la tête sur les épaules et qui sont assez grands pour gérer l’évènement. Nous, on a juste à gérer le terrain.

Une élimination en Coupe de France  ne risque-t-elle pas  de casser la bonne dynamique actuelle de l’équipe ?

Non je ne pense pas. La coupe appartient aux joueurs. Les seuls déçus seront les joueurs. Je sais qu’il y a beaucoup de monde qui rêve de faire quelque chose. La coupe de France est le bonus des  joueurs par rapport au championnat qui en font ce qu’ils veulent. . Si les jeunes veulent se saborder, ils le feront mais s’ils veulent mettre les ingrédients pour aller au bout moi je les accompagnerai volontiers. Je pense qu’il y a dans le groupe des garçons qui ont été déçus de ne pas avoir vécu les 32 ème et d’avoir été éliminés avec Ailly sur Somme il y a quelques années. Ils n’ont pas envie de revivre cette mésaventure. Je pense que les garçons vont faire un gros match mais après le vainqueur l’emportera. Ça sera soit les félicitations au vainqueur ou soit l’abattement  au vaincu. Si l’aboutissement du match est négatif, cela ne remet pas en cause tout ce qu’on a fait depuis le début de saison. Loin de là. Si on se fait éliminés, cela voudra dire que l’on n’a pas le niveau pour jouer en N3. Ce que je dis à de nombreux journalistes depuis quelques mois, on est une équipe de R2 et on a encore pas mal de chose à travailler pour gagner en maturité. Je souhaite aux garçons de réussir mais cela ne va pas être facile.

 Est-ce que l’équipe a suivi une  préparation spécifique pour ce match ?

Non, pas du tout.  On a rien changé. On a eu des difficultés pour s’entrainer parce que le terrain du stade Emile Noël a été protégé. C’est pourquoi je remercie les clubs de Porto par le biais d’Axel,  le RCA par le biais de Francis et Thierry de St Fuscien pour nous avoir prêté leur créneau de terrain synthétique ce mercredi pour qu’on puisse s’entrainer correctement.

On n’a pas fait de préparation spécifique car on avait bien travaillé la semaine d’avant. On a fait nos semaines normales J’écoute beaucoup les joueurs. Ce sont leur projet la Coupe de France. Ils ont toute ma confiance.

 Les intempéries seront-ils  une difficulté ?

Ce sera une difficulté pour les 2 équipes. Nous on a l’habitude de jouer sur des terrains gras.

As-tu la liste des joueurs qui seront titularisés ?

Non pas encore mais je pourrai la transmettre samedi soir.

 

Merci Sébastien et bonne préparation à toute l’équipe pour dimanche.

Propos recueillis par M. Boutarfa.

Commentaires