Assemblée Générale : « on est à 2 doigts de réaliser le terrain synthétique » selon Mme le maire de Longueau

4 juillet 2017 - 08:17

Ce Samedi 1er Juillet à 10h00 a eu lieu l'assemblée générale du club de foot de Longueau présidée par M. René PLAYE.

C’est la toute première fois qu’un représentant d’Amiens Métropole assiste à une assemblée générale du club de l’ESC Longueau. En effet, M. Guillaume Duflot, vice-président d’Amiens métropole nous a fait le plaisir d’être présent cette année pendant la 1ère heure de notre assemblée générale.

 Mme le Maire de Longueau , Colette FINET, accompagnée de Mme Nathalie MARCHAND, élue municipale de Longueau et conseillère départementale de la SOMME ainsi que  M. Marc HERNOUT maire adjoint de Longueau chargé des sports nous nous ont fait également  le plaisir d’être présents et de rester pendant les 3 heures de réunion. Les élus de Longueau  ont participé au débat, écouté attentivement tous les rapports d’activité des éducateurs et du président du club, M. René PLAYE.

Avant de lancer les échanges avec le public, les élus de Longueau et d’Amiens métropole ont souhaité féliciter le club  pour ses très bons résultats avec notamment la montée en Régionale 1 de l'équipe fanion (nouveau nom de la DH) et ont abordé ensuite la question sensible des investissements, notamment le projet de terrain synthétique, tant attendu par les sportifs de l’ESC  Longueau.

M. Duflot, a dit que l’ESC Longueau est un très beau club avec ses 545 licenciés et qu’il préfère voir les jeunes pratiquer un sport plutôt que de les voir rester à la maison jouer dans un monde virtuel.

M. Duflot a souligné que Longueau a un des plus beaux terrains de foot en herbe de la Métropole, terrain de foot du stade Emile Noël. Pour la question des investissements, Il a rappelé avant tout  qu’Amiens Métropole a investi 120.000 € pour racheter au comité d’entreprise de la SNCF le terrain de foot du stade des platanes (connu sous le nom de l’Annexe).

 Cependant, M. Duflot  convient que les conditions d’entrainement ne sont pas encore satisfaisantes avec les 2 terrains de foot au parc des sports qui ne sont pas aux normes avec en particulier un éclairage qui doit être refait.

Pour le sujet des investissements, Mme le maire a déclaré que « la porte est encore plus ouverte » pour un terrain synthétique et « qu’on est maintenant à 2 doigts de le réaliser ».  Cependant, comme cela a été dit la saison dernière en assemblée générale, la collectivité de Longueau souhaite aussi prendre en compte  la construction de vestiaires, partagés entre les clubs de foot, tennis et BMX dont le coût est évalué à 500.000 €. Aussi, Mme le Maire demande au club de patienter encore un peu de temps pour laisser les collectivités travailler sur le financement. 

Depuis la dernière AG de juillet dernier, Mme Nathalie Marchand a été très active dans ce projet de terrain synthétique en contactant toutes les parties prenantes : élus de la Commune, du Département, de  Région, et même l’ex députée, Mme Boistard.

Elle a en particulier attiré l’attention des collectivités sur le retard flagrant de la Picardie comparativement à la région nord pas de Calais : 11 terrains synthétiques  pour 67.000 licenciés en Picardie contre 163 terrains pour 143.000 Licenciés en Nord-Pas de Calais.

Un parent a pris la parole pour rappeler aux élus  que le besoin d’investissement d’une nouvelle infrastructure de type terrain synthétique pour l’ESC Longueau doit être pris en compte en priorité pour les raisons suivantes:

  • L’ancienneté de la demande formulée par le club de l’ESC Longueau : 20 ans ! c’est énorme, il ne faut pas l’oublier !
  • L’ESC Longueau est le 1er club de la Somme en nombre de licenciés. En toute logique dans une planification des investissements en terrain synthétique de la métropole, l’ESC Longueau aurait dû passer à ce titre dans les premiers ce qui n’a pas été le cas.
  • La construction du terrain synthétique permettrait la pratique du football à plus de 500 licenciés, voire également aux collégiens dans le cadre du futur projet de section sportive « football » au collège de Longueau ou encore à des publics plus fragiles comme les personnes handicapées dans le cadre du projet handisport. Il ne faut donc pas comparer cet investissement d’utilité publique très large avec un projet de vestiaires qui améliore certes le confort des joueurs  mais n’empêche pas la pratique du sport.

Et un autre parent interroge la collectivité sur le montant budgété de 500.000 €. En passant par des appels d’offres, ce budget ne serait-il pas suffisant pour réaliser le projet de terrain synthétique ainsi que des vestiaires.

Sur ce point, le président de l’ESC Longueau indique qu’une solution transitoire pourrait consister à  la mise en place d’algéco pour les vestiaires.  Le coût étant moindre, il pourrait ainsi être envisagé de construire le terrain synthétique et les vestiaires  en même temps dans un budget raisonnable.

Tous les participants dans la salle s’accordent à dire que le terrain synthétique doit être réalisé avant 2018

Avant de partir, M. Duflot déclare que la Picardie ne pourra pas rattraper son retard en terrains synthétiques par rapport à la région Nord Pas de calais où se trouve les 2/3 des licenciés.

Suite au témoignage d’un parent de Longueau sur l’état du terrain de l’annexe qui  perd très vite sa pelouse car mal arrosé, M. Duflot réagit en indiquant qu’il donne  son accord pour mettre un arrosage automatique dès la saison prochaine.  Par ailleurs, il ne souhaite pas opposer les clubs de foot et de tennis. Il est très important selon lui que les enfants bénéficient de vestiaires et il n’est pas favorable à des solutions précaires.

Après ce débat animé sur les investissements, les coachs de l'ESC Longueau  ont présenté la synthèse de leur activité.

On retiendra de leurs présentations qu’il est important de bien démarrer la saison notamment quand elle est conditionnée par des phases de brassages.

Les U15 de Julien Delahaye ont été efficaces à cette épreuve puisqu’ils se sont offerts une qualification inattendue en DH et une place assurée pour la saison prochaine en U16 DH. A ce type d’épreuves de brassage, comme l’a relaté Thomas RINGUET  les U13 ont au contraire moins performé ce qui les a empêchés de disputer le championnat élite U13 et l’accès la saison prochaine en U14 DH. C'est dommage!

Comme chaque saison, certaines catégories peuvent parfois rencontrer des difficultés liées soit à un manque d’assiduité d’une partie des joueurs aux entraînements voire aux matchs, cela a été le cas par exemple pour les jeunes féminines U13 comme l’a indiqué la coach Estelle BOETTE. Parfois, même si cela reste rare, pour des raisons diverses, on peut observer une démobilisation passagère des joueurs qui se ressent directement dans les résultats de l’équipe. L’équipe U18 a connu ce passage à vide mais a su réagir grâce à la prise de conscience de leur coach Christophe Caron qui a pu redynamiser l’équipe en concertation avec le coach des U16 DH, Alexandre REBELO en apportant un appui des meilleurs joueurs U16 DH.

L’équipe réserve des séniors a connu des difficultés  également mais cette fois-ci malgré une bonne réaction lors de la 2ème moitié de saison, cela  n’a pas été suffisant pour éviter la relégation, comme l’a relaté Mathieu Kwinta.

Certaines équipes de Longueau ont dû être combatives toute la saison et jusqu’au dernier match comme l’équipe première féminine, coachée par Sébastien HEREAU qui a lutté jusqu’au dernier match pour préserver son maintien en interrégionale, championnat ô combien difficile avec des équipes concurrentes à gros budgets.

Comme chaque saison, l’école de foot a connu le même succès: des très bons résultats en championnat et de nombreuses participations à des tournois dans toute la région. René PLAYE a lu le rapport détaillé d'Alexis, responsable de l'école de foot.      

Un coup de chapeau à Cyrille Chaillou, coach de l’équipe fanion.

Même s’il ne sera plus le coach de l'équipe première la saison prochaine suite à la décision du club, Cyrille a souhaité être présent à l’AG  pour lire son rapport d’activités qui est excellent avec un beau parcours en coupe de France, très médiatisé et une montée en DH, conformément à l’objectif annoncé lors de l’AG de la saison passée.  Cyrille nous a fait un beau discours et il n’a pas caché sa déception de ne pas pouvoir continuer sa mission de coach de l’équipe première la saison prochaine. Il a été très applaudi .

Un représentant des arbitres du club est venu à la tribune pour dire un mot sur la saison.

L’AG s’est terminée avec la remise de cadeaux à 3 jeunes U16 qui font partie du club depuis l’âge de 5 ans : Benjamin Delattre, Axel Bourjois et Valentin Ansel.   

 

Commentaires